Rampeboule

L’histoire

Une institution Saint-Emilionnaise

Fondé en 1848, le Logis de la Cadène, l’un des plus anciens hôtels restaurants de Saint-Emilion, est au fil du temps devenu une véritable institution courue tant par les visiteurs de passage que par les habitants de la région.

Ce lieu familial intimement lié à l’histoire de la cité a séduit la famille de Boüard de Laforest, installée dans le proche Château Angélus depuis 1782, qui l’a acquis à l’été 2013.

Au printemps 2016, la famille de Boüard de Laforest a inauguré « La Maison de la Cadène », une belle demeure du 17ème siècle, située au 9 rue de la Porte Brunet. C’est dans l’optique d’une pérennité familiale que sont inscrites ces acquisitions autour du plaisir de la chère, indissociable des grands vins dont Saint-Emilion est une des capitales mondiales.

SalleAngelus

L’esprit

Le charme d’une maison de famille

Le Logis de la Cadène est situé sur une petite place au cœur de la cité médiévale. Ruelle pavée, vieilles pierres dorées, glycine en tonnelle, l’endroit est calme et plein de charme et tout incite au plaisir.
La terrasse ombragée et les 3 salons sont meublés avec simplicité dans l’esprit du lieu mais dans l’air du temps.
C’est dans cette douce quiétude que la carte, gourmande, variée, savoureuse, fait la part belle aux plats traditionnels revisités et à l’authenticité comme à la qualité des produits.
Sans oublier la carte des vins qui, offrant plusieurs centaines de crus disponibles, fait le tour du monde des plus beaux vignobles, de quoi donner l’envie de partager de jolies bouteilles. Le Logis de la Cadène offre un cadre enchanteur où l’on peut séjourner dans une délicieuse atmosphère chaleureuse et raffinée.

Equipe

L’équipe

Une dynamique créative

Au restaurant, une équipe dynamique accueille les clients avec attention. En cuisine, un jeune talent, Alexandre Baumard qui a fait ses classes dans quelques belles maisons, notamment chez Paul Bocuse et chez Christophe Bacquié, avant de relever ce défi en acceptant sa première place de chef.
Pour les amateurs de douceurs, Alexandre Baumard est secondé par un jeune chef pâtissier, Damien Amilien, d’une grande créativité et qui maîtrise son art avec beaucoup d’aisance.